Quelle politique pour le stationnement au Chesnay ?

Stationnement Bd St Antoine

L’organisation du stationnement devrait reposer sur des bases saines et compréhensibles (est-ce bien le cas aujourd’hui au Chesnay?) :

 –   Le respect des personnes et de leur choix de vie est indispensable : Par exemple, posséder  trois ou quatre voitures pour une maison ne signifie pas nécessairement « copropriété clandestine » ! …Les maisons ne sont pas toutes de la même taille, ni  de la même occupation.

–   Rien ne peut être fait sans une concertation étroite avec les intéressés, résidants, commerçants, et utilisateurs du stationnement. Les objectifs de la politique du stationnement doivent être compris, et partagés par la population.

–   Toute politique de stationnement doit être cohérente avec le plan de déplacement, notamment celui des circulations « douces » (piétons, cyclistes). On ne traite pas de la même façon un axe de transit, et une rue résidentielle !

–   C’est la nature des générateurs de déplacement et de stationnement qui détermine le temps de stationnement, non la réaction à une tarification. On ne stationne pas par plaisir, mais parce qu’on a besoin de se déplacer et de s’arrêter. Certains arrêts sont courts par nature (acheter son pain), d’autres sont plus longs (une réunion professionnelle, une visite familiale).

–   Une trop grande sophistication des zones de stationnement et de leurs tarifs n’est généralement  pas comprise : Les professionnels recommandent de ne pas dépasser deux zones sur voirie (chacun ayant ses propres règles), et de les identifier par des codes couleur.

–   L’organisation du stationnement doit rechercher un taux d’occupation d’environ 85 à 95% aux heures de pointe (seuil à partir duquel, l’automobiliste a le sentiment qu’il est difficile de trouver une place).  En dessous, on a une sous utilisation de l’espace publique, forme de gaspillage.

La distance jugée acceptable entre son point de stationnement et sa destination est globalement très courte (moins de 50m au Chesnay!)

A titre d’illustration, la mise en place du stationnement payant sur le plateau Saint Antoine a eu pour effets :

–           de façon positive,

  • la disparition des véhicules « ventouses » extérieurs au quartier et à la commune qui venaient y profiter de la gratuité,
  • une meilleure utilisation des garages privés.

–          de façon négative,

  • le report des véhicules « ventouses » sur d’autres zones restées gratuites et la saturation de certains quartiers.

.Stationnement gratuit après limite du stationnement payant Bd St Antoine

  • l’existence en permanence de nombreuses places vides par l’absence d’une offre d’abonnement  adaptée.

Zone payante Bd St Antoine

Nos propositions :

–    Faire une étude sérieuse des besoins selon les quartiers en concertation avec les habitants et les commerçants, avec l’aide  les conseils de quartier

–       Identifier les zones saturées, et y développer les stationnements de courte durée avec intervention de la police

–       Rechercher une meilleure adéquation entre l’offre de stationnement et la demande

–       Supprimer la progressivité des tarifs en fonction du nombre de voiture par maison

–       Dans les zones résidentielles, mettre en place un stationnement résidentiel payant qui autorise le stationnement longue durée, avec un prix à la journée, et des formules d’abonnement (résidents, commerçants) à prix modiques, nous permettrons son paiement grâce au téléphone mobile.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s