Grève Phébus : La justice ordonne aux grévistes de débloquer le dépôt

Sur décision du Tribunal de Grande Instance de Versailles mercredi 21 mai, la justice a ordonné aux grévistes de débloquer le dépôt afin de permettre un service minimum de bus. Néanmoins, à l’heure où nous publions cet article, soit près de 24 heures après que le jugement soit rendu, les conducteurs grévistes continuent de bloquer l’accès au dépôt.

Un service de substitution est  enfin assuré.

Ainsi, les lignes A, B et H circulent avec les horaires allégés du dimanche (de même que la G, mais celle ci concerne peu de Chesnaysiens.)
Le service de navettes de la ville du Chesnay a certes pu servir pour quelques habitants ponctuellement, mais ce n’est qu’un palliatif, qui devient coûteux pour le contribuable.

Curieusement, alors que le site internet de la mairie est en pointe concernant l’information sur ces navettes, il ne parle pas du service de substitution fourni par Phébus.

Par conséquent, nous demandons qu’une pression continue à s’exercer par VGP et son Président François de Mazières auprès de la direction de Phébus, afin que les négociations aboutissent très rapidement, dans l’intérêt salarial des chauffeurs.

A la fin du conflit, il sera temps d’imaginer les solutions, d’une part qui puissent favoriser l’usage du bus dans l’agglomération favorable au fonctionnement de cette entreprise de transport, et d’autre part d’améliorer les accès aux gares.

Vous pouvez retrouver les horaires des lignes A, B, H et G mises en place pour le service minimum ici

Publicités

2 réflexions sur “Grève Phébus : La justice ordonne aux grévistes de débloquer le dépôt

  1. voici la déclaration de François de MAZIERES

    ‘VERSAILLES – GREVE DE PHEBUS
    Jeudi 22 mai 2014

    Chères Versaillaises, chers Versaillais,

    Vous êtes actuellement particulièrement gênés dans vos déplacements quotidiens par la grève des conducteurs de Phébus. Conscient de cette situation et souhaitant qu’un service minimum puisse être instauré dans les meilleurs délais, je suis intervenu à ce sujet à plusieurs reprises auprès de la société Phébus et je me suis rendu sur le dépôt pour rencontrer les salar iés afin de les sensibiliser sur la situation des Versaillais. A ma demande, Phébus a mis en place au bénéfice de Versailles, dès lundi 19 mai, un service de substitution sur les lignes A et B.Celui-ci a été aussitôt perturbé par les grévistes. Ces entraves à la circulation de bus ont été constatées par huissier.

    Actuellement, la ligne A est desservie par un bus toutes les 30 minutes, la ligne B toutes les 20 minutes et la ligne H toutes les 40 minutes. La régularité de ces dessertes est malheureusement soumise aux aléas des actions intempestives des grévistes.

    En outre, nous avons contacté plusieurs sociétés de transports privés pour compléter ce sys­ tème. Malheureusement, nous n’avons obtenu que des réponses négatives, leur flotte n’étant pas, pour certains disponibles, et d’autres ne souhaitant pas s’engager dans ce contexte par­ ticulièrement conflictuel. De plus, nous avons sollicité l’assistance du Ministère de la Défense, afin qu’il puisse étudier la possibilité d’une mise à disposition de moyens de transport supplé­ mentaires.

    Par ailleurs, le tribunal vient tout juste de statuer hier, 21 mai, imposant le déblocage du dépôt sous astreinte. Ce jugement entend donc pénaliser financièrement les gré­ vistes qui poursuivraient leur action de blocage. Un véritable service minimum devrait donc normalement pouvoir se mettre en place. Aussi, nous avons saisiimmédiatement Phébus pour sortir de ce conflit et qu’une reprise totale du trafic soit engagée au plus vite. Il convient de noter que, le service public de transport étant une compétence de la Région et relevant de la responsabilité du STIF (Syndicat des Transports d’lie de France), les moyens d’action de la Ville se trouvent malheureusement fort réduits. Parallèlement aux interventions déjà entreprises, j’ai saisi Jean-Paul Huchon, Président de la Région et du STIF, afin que ce ser­ vice soit rétabli au plus vite et qu’il s’engage à procéder à un remboursement selon des modali­ tés les plus avantageuses possibles pour les usagers.

    Nous sommes conscients que le dispositif actuellement mis en place est insuffisant pour répondre au besoin des Versaillais. Nous espérons un retour à la normale au plus vite. Aussi, soyez assurés que la Ville de Versailles fait tout ce qui est en son pouvoir afin queles Versaillais puissent rapidement retrouver leur service de transport de bus.

    François de MAZIERES
    Député-Maire de Versailles

    J'aime

  2. Le depot n’est plus bloqué et ce depuis le jugement du TGI sinon on aurait pris les CRS dans la tete!! Pas de service minimum à cause de ces rumeurs que notre direction ne contredis pas, les seuls salariés étant sortis de la grève on vite laisser le volant à cause de la pression. Nous étions pret à faire une petite grève pour récuperer une partie de nos 600 euros mais la direction n’a absolument pas voulu negocier…. demandez lui…..ah oui!! c’est vrai!!! elle est bizarrement injoignable!!! On continuera a demander 5/100 ironiquement!!!! bien sur mais on n’acceptera pas les 2 euros PROPOSES!!!!!!!!!!Nous nous excusons pour cette gene mais devons aussi lutter pour ne pas tout perdre!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s