Réforme des rythmes scolaires au Chesnay

 Contexte

Les nouveaux rythmes scolaires consistaient à ajouter une matinée d’école, où la capacité d’apprentissage est la meilleure, tout en réduisant la longueur des quatre journées, à la fin desquelles les enfants n’ont plus la capacité de concentration suffisante.
Le décret Hamon, permettant concentrer les 3 heures de Nouvelles Activités Périscolaires sur une demi-journée, était destiné aux communes rurales, ou ayant peu de moyens.

Or, Le Chesnay est une ville riche avec une densité de population lui permettant d’organiser activités périscolaires de qualité au profit des élèves. Mais, le Maire, ouvertement réfractaire à cette Réforme a repoussé toute étude du projet, en pariant sur une abrogation.

Notre groupe Le Chesnay Avenir déplore la mise en œuvre présentée sur les 7 points suivants :

1. Elle n’est pas budgétée, et les parents devront payer les NAP.

2. La mise en œuvre dans l’urgence fin juin n’a pas permis de préparer d’autres solutions que le vendredi après-midi.

3.  Les lundis, mardis, et jeudis ne seront donc pas raccourcis, alors que les élèves travailleront une matinée supplémentaire.

4. Pour les maternelles, nous constatons un recours abusif aux ATSEM le vendredi après midi pour des tâches d’animations pour lesquelles elles ne sont pas initialement formées.

5. L’encadrement : Les taux d’encadrement réduits (un encadrant pour 14 enfants en maternelle, un pour 18 en élémentaire) ne sont valables que si la commune a élaboré un Projet Educatif Territorial, validé par l’Académie (sinon ce taux passe respectivement à 1 pour 10, et 1 pour 14), comme l’a précisé M de Mazières, maire de Versailles.

6. Les déplacements des élèves : Comment comptez vous déplacer près de 1000 élèves dans les rues du Chesnay les vendredis après midi, de 13 h 30 à 16 h 30, sans avoir prévu la sécurité, les modes de déplacement et l’encadrement?

7. Les écoles privées n’appliquent pas la Réforme. Cependant, vous leur faites une faveur en leur ouvrant les portes du centre de loisir les mercredis matins, ce qui concerne seulement une cinquantaine d’élèves. M de Mazières a lui fermé les centres le matin.

Par conséquent, avant la pagaille annoncé de la prochaine rentrée scolaire, nous demandons à la majorité de se mettre au travail, pour en  préparer une en 2015 dans l’intérêt des élèves cette fois.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s