Conseil municipal du 16 octobre 2014

Une délibération sur le parking du Silo (qui permettait de stationner à proximité du marché) nous a rappelé que les coûts pour la ville sont très élevés.
Après 4 ans de fermeture, sa réouverture est loin d’être d’actualité.

Une délibération concernait le projet de 28 logements sociaux place Simard , sur lequel la mairie travaille en collaboration avec l’Etablissement Public Foncier des Yvelines (EPFY), instance du Conseil Général, depuis 2009.
En raison d’une surcharge foncière, la ville va accorder une subvention au bailleur France Habitation.
Notre groupe a bien évidemment voté favorablement. Mais, nous sommes bien surpris que la mairie ait cette fois –à juste titre- fait appel à l’EPFY. Pourquoi n’a-t-elle pas fait de même pour le terrain EDF ?
L’EPFY aurait pu préempter
le terrain afin qu’au final, on y construise des logements, des bureaux et des commerces au lieu du Temple National Mormon.
Alors que la ville a tout à y gagner, Philippe Brillault ne sollicite l’EPFY que de temps en temps, curieux…

Une subvention de 6 000 euros a été votée pour l’association des habitants de Géricault (la résidence à coté de Blanche de Castille) pour les frais d’avocat, pour un simple litige de parking face à leur bailleur.
On se demande pourquoi cela n’a-t-il pas été fait pour d’autres associations qui se sont battues dans l’intérêt général de la ville. On pense par exemple à l’AHC (Association des Habitants du Chesnay) qui s’est battue contre le permis de construire du Temple National Mormon sur le terrain EDF boulevard Saint Antoine. Notre groupe s’oppose à ces différences de traitement infondées.

Est venu ensuite le vote des subventions aux associations. Nous regrettons la baisse arbitraire de 5% de ces subventions.
Deux éléments nous ont choqués : les fortes subventions accordées au LC78 (coquille vide visant à contrôler les associations sportives avec son président ancien adjoint de Philippe Brillault) , ou au comité des fêtes (officiellement en charge d’organiser la fête des chênes verts et la brocante, bien que cela soit effectivement géré directement par la mairie).

Le deuxième élément concerne Sébastien Guerts, adjoint au Maire et Président de trois associations qui touchent des subventions.
N’existe-t-il pas un conflit d’intérêt dans le fait qu’un président d’association subventionnée par la mairie fasse partie de l’exécutif municipal ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s