Les faux pas de l’école de danse

Spectacle de danse à la Grande scène du Chesnay

L’école de danse du Chesnay regroupe plus de 900 adhérents, ce qui en fait une des plus grandes des Yvelines. Une telle association se doit d’être correctement gérée, d’autant plus que la mairie lui reverse environ 13 000 € de subventions chaque année. Or, ce qui s’y passe depuis trois ans ne peut que nous inquiéter.

De 2005 à son décès en décembre 2012, Jean-Pierre Barrère, ancien adjoint aux Finances de Philippe Brillault en était le Président. Alors qu’il était gravement malade, il a détourné plus de 20 000 € de l’association sur son compte personnel, qu’il a caché jusqu’à sa mort, présentant de faux comptes, lors de la présidence de sa dernière assemblée générale en octobre 2012. Inquiétant pour un ancien adjoint aux Finances.

Ce détournement a rapidement été remarqué au printemps 2013. Alors qu’il en a toujours été particulièrement proche, Philippe Brillault se présente immédiatement comme quelqu’un connaissant à peine son ancien adjoint.

Une nouvelle présidente, Nathalie Elkaïm, a remis en l’ordre l’association entre 2013 et 2015. Mais, il y a quelques semaines, elle démissionne, ainsi que deux élues représentantes de la Ville, qui n’en compte plus qu’un seul et unique, Marie-Edith Rémilly.
Monsieur le maire propose de les remplacer par Marie-Dominique Bouteiller Rémilly, retraitée et sœur de Marie-Edith Rémilly, et par Patrick Desprès, retraité et grand ami de ces dernières. Nous avons alors la surprise d’apprendre que Madame Bouteiller devient Présidente, et M. Desprès, Trésorier. Ni l’un, ni l’autre n’ont de connaissance de la danse, mais peu importe, le maire les connaît.

Ces nominations illustrent  la manière dont Philippe Brillault contrôle les associations. Au Chesnay, on devient président uniquement en fonction de ses relations avec la maire. Il est inutile d’avoir une connaissance du domaine. SI certains présidents d’association effectuent par passion un travail bénévole absolument admirable, d’autres comme à l’école de danse, n’ont pour seule « qualité » que d’être amis du maire. Notez que d’autres associations sont mêmes présidées par des adjoints au maire !

La première décision de ce nouveau bureau sous contrôle de Philippe Brillault a été de supprimer les spectacles de fin d’année à la Grande scène en 2016 !  Notre groupe a donc posé la question officiellement en Conseil municipal, afin de savoir si c’était une mesure pour réaliser des économies, dictées par le maire : celui-ci a feint de ne pas comprendre la question…

Assez de cette main basse sur les associations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s