La sécurité se dégraderait-elle au Chesnay ?

Résidence Berlioz

Les faits divers se sont multipliés au Chesnay au cours des mois de juin et juillet 2015.

Le 6 juin, une femme a été défenestrée du troisième étage de la résidence située sur l’ancienne station Elf, rue de Versailles. Le 11, une autre a été poignardée à mort dans son appartement de la résidence Berlioz, située en face de l’hôpital Mignot.

Fin mai-début juin, plusieurs vols de parfums, pour un montant total de 23 000 euros, ont été commis lors des livraisons des boutiques du Centre commercial de Parly 2.
Deux trafiquants de cocaïne ont été interpellés fin mai, dont un qui revendait à son réseau de Chesnaysiens.
Enfin, mi-juillet, parmi les trois terroristes arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer un site militaire dans les Pyrénées-Orientales, figure un jeune Chesnaysien de 19 ans, qui habite Square Raphaël.

On rapporte aussi que des commerces se sont fait visiter, notamment un salon de coiffure le 11 juillet, sans compter la recrudescence des vols de véhicules, et des cambriolages.
Certes, Le Chesnay reste une ville calme en apparence, mais les événements récents nous rappellent qu’il faut revoir et adapter la politique dans ce domaine.

Mais, qu’observe t-on?

Philippe Brillault a supprimé les rondes de la police municipale, qui ont été remplacées par la vidéo-protection.
Nous ne sommes pas d’accord avec cette démarche aussi simpliste que coûteuse.
Les caméras de sécurité sont un outil efficace pour veiller au calme dans certains lieux de la ville, néanmoins, tout le monde sait qu’il n’est ni possible, ni souhaitable qu’elles couvrent toute la commune.
La vidéo-protection doit donc être un outil complémentaire aux rondes nocturnes de la police.
Le maire n’a toujours pas réuni le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), alors que le Conseil municipal a voté pour à l’unanimité.
Cette instance communale a pourtant pour objectif d’avoir une approche pragmatique de proximité, en coordonnant les actions de tous les acteurs concernés.

Mais, quand on sait qu’il n’y a même pas d’adjoint au maire en charge de la sécurité, on comprend que rien n’avance, et qu’il se contente de pérorer devant ses écrans de supervision.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s