Pluie de PV

PV de stationnement

Philippe Brillault n’a vraiment aucune volonté politique dans le domaine des mobilités urbaines, et cela se voit.
Penser que le sujet se résume à la généralisation du stationnement payant, et qu’il pourrait mettre les Chesnaysiens devant le fait accompli à la rentrée : Quelle erreur grossière de la part d’un vieux politicien !

Malgré des convocations de dernière minute, les habitants se sont rendus en nombre aux réunions réservées aux riverains qui ont eu lieu fin juin.
Pour se protéger, le maire a choisi de laisser son adjoint Richard Delepierre subir les salves des Chesnaysiens en colère. Puis, il s’est résolu à venir à la troisième réunion du 29 juin, sans doute dans l’espoir de dissiper la révolte en désavouant son adjoint, à grands coups de pseudo annonces :

– Pour commencer, une reculade sur le marquage au sol (visant à supprimer le stationnement alterné qui pourtant, de l’avis général, fonctionne très bien) qui ne sera pas réalisé cet été, mais à l’été 2017.

– Ensuite, les résidents de Parly 2 n’auront pas droit à la carte à la carte de stationnement résidentiel (ça serait bien de prévenir la moitié de la ville que les cartes seront réservées à l’autre moitié !).

– Dernières couleuvres : les propriétaires de pavillon pourraient stationner gratuitement sur leur bateau, les tarifs seraient différents selon la côté d’habitation, la mairie aiderait ceux qui n’ont pas un portail assez grand, des mesures de compensation seraient données au cas par cas, des rendez-vous individuels dans son bureau arrangeront chacun, etc.

Au fil de la soirée, la mesure générale du stationnement payant sur toute la ville se transformait en cas particuliers à régler dans le bureau du 5ème étage de la mairie.

Mais, lors du Conseil municipal du 30 juin, en réponse à une question orale de notre Groupe, le ton est devenu plus acrimonieux.
Le maire confirme d’abord qu’il prendra un arrêté avant fin 2016, pour mettre fin au stationnement alterné gratuit.
Et, pour punir les rebelles, les verbalisations vont être systématiques, après des années de tolérance.
Punir les Chesnaysiens qui ont osé s’exprimer sur un projet injuste, avec une pluie de PV, voilà sa petite vengeance.
Les verbalisations par dizaines ont déjà commencé, en attendant une montée en puissance du matraquage, avec le recrutement d’une brigade d’ASVP à l’automne.
Manifestement, on a besoin d’argent.

Mais en quoi ces décisions vont-elles créer des places de parking supplémentaires et améliorer les difficultés du stationnement en soirée et la nuit ?
La question reste sans aucune réponse, faute d’étude.

Publicités

Une réflexion sur “Pluie de PV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s