Nos projets pour 2019

La nouvelle année s’ouvre dans une nouvelle configuration : nous sommes désormais élus du Chesnay-Rocquencourt.

Philippe Brillault restant maire, il est évident que nous restons dans l’opposition. Nous craignons que Jean-François Peumery, ex-maire de Rocquencourt et désormais premier adjoint, ne s’efface face à M. Brillault.

Aujourd’hui, si nous estimons que la fusion semblait naturelle, nous regrettons le manque évident de préparation et soupçonnons une visée électoraliste de Philippe Brillault, ce dernier ayant clairement affiché sa volonté de se représenter en 2020. On peut parier que sa promesse de 2014 ne sera pas tenue.

Nous redoutons particulièrement pour 2019 la fermeture de l’école Mozart. Comme nous l’avons déjà indiqué, il semble acté que l’Education Nationale et la mairie aient décidé sa fermeture. Décision vraiment regrettable.

La fusion nous permet, au titre de l’année 2019, d’être dispensé de pénalités pour non-respect de la loi SRU (car nous n’avons pas le quota de logements sociaux). Cette mauvaise gestion de M.Brillault nous a coûté 1,2 M€ pour la seule année 2018, d’où une hausse de 10% des taxes foncière et d’habitation. Peut-être que, sans cette amende de 1,2 M€, on reviendra au taux d’imposition de 2017. Pour la taxe d’habitation, l’effet sera de courte durée.

Nous resterons attentifs à la gestion du patrimoine immobilier de la commune : A ce jour, il continue de pleuvoir dans la piscine et la rénovation de la façade de la mairie, véritable passoire thermique attend toujours. En revanche, la ville a acheté le local France Télécom-Orange rue Audigier : 1,5 M€ pour du stockage de matériel. Le coût du chantier des tennis, rue des Sports, qui devaient ouvrir en octobre 2018, ne cesse de dériver à la hausse. Était-ce une urgence ?

Ce manque de rigueur est la cause principale de cette hausse injuste de 10% des taxes foncières et d’habitation.

Quant au stationnement payant, sa mise en place se fait difficilement au Chesnay. Cela aura été une des plus graves erreurs de l’année 2018 de M.Brillault. Nous attendons encore la délibération sur la gratuité promise pour les personnels de santé à domicile. A Rocquencourt, le système des zones bleues fonctionne très bien. Espérons que, suite à la fusion, ce projet chaotique ne soit pas étendu à Rocquencourt.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s