Gare routière ou place des bus diesel ?

Le maire veut créer une nouvelle place au Chesnay : la place des bus polluants, autrement appelée gare routière. Cette place des bus au diesel du réseau Phébus serait située avenue Dutartre, devant l’entrée du centre commercial, entre le restaurant Hippopotamus et les résidences de Parly 2.

Pour construire les quatre quais où les moteurs diesel largueront sans relâche les gaz d’échappement, M.Brillault va commencer par abattre les arbres du terre plein, puis acheter des parcelles qui appartiennent à la copropriété de Parly 2. Le Conseil Syndical Principal (CSP) a déjà reçu un courrier du maire l’informant de son souhait.
Mais, les riverains, eux, sont hostiles à ce projet qui n’apportera que des nuisances dans un carrefour qui est déjà très encombré par les véhicules, dangereux pour les piétons et les cyclistes, et mal dessiné. Une pétition est lancée…

Ironie du sort : l’adjointe au maire en charge de ce dossier (mais aussi celui du stationnement payant) est également élue au sein du CSP de Parly 2, administratrice au syndic de la copropriété, la SAIC Le Chesnay Trianon, dans un étrange mélange des fonctions.
Pour commencer, nous demandons que Madame Dorothée Bilger clarifie sa position pour se mettre à l’abri d’un conflit d’intérêt, en démissionnant de l’un ou l’autre de ses mandats.

Cette place des bus diesel n’est pas pertinente, et ne satisfait que la direction du centre commercial, qui avait déjà bénéficié de deux stations Autolib’. dont les travaux furent eux aussi financés par les contribuables chesnaysiens (60 000 € /station), pour des recettes arrêtées au bout de deux ans en raison du fiasco que l’on sait. Le centre n’est pas très reconnaissant, puisqu’il installe des barrières sur ses parkings, pour empêcher les Chesnaycourtois de venir s’y garer.

Cette pseudo-gare routière est utilisée pour masquer l’absence de vision de M.Brillault dans le domaine des mobilités. En effet, l’absence de gare dans la ville est un vrai handicap pour son attractivité. Pourtant, nos voisins de la petite commune de Bailly vont avoir une gare, sur la future liaison entre Saint-Cyr-l’Ecole et St Germain en Laye, dite « Tangentielle Ouest », qui permet une interconnexion avec le RER A d’un côté, et le RER C,  les lignes Transilien N et U de l’autre. Pourtant, cette zone de notre ville a des pôles très importants, générant énormément de trafic automobile : les deux hôpitaux, le centre commercial, le futur cinéma UGC, et le collège.
Tout cela aurait mérité une vraie réflexion.

Pour éviter les nuisances de cette gare routière, notre groupe d’élus d’opposition va intervenir en conseil municipal pour obtenir un moratoire, afin que le sujet de la mobilité soit l’objet d’une étude plus globale, en phase avec la transition écologique attendue par tous.

4 réflexions sur “Gare routière ou place des bus diesel ?

  1. Cette gare routière est un non-sens à l’heure de la transition écologiste. Espérons que le CSP de Parly2 refusera de vendre des parcelles à la mairie du Chesnay

    J'aime

    • Ce projet est aberrant, vouloir faire une gare routière dans le prolongement de cette très belle allée, par voie de conséquence créer davantage d’embouteillages, devant une des plus belles entrées du centre commercial …..

      Je ne suis pas écologiste, mais comme beaucoup, je vois bien le climat évoluer, certaines espèces disparaître. Il convient de conserver cet ilot de fraîcheur, ces arbres, et éviter de saccager la perspective de l’Allée du Roi. Il y a suffisamment de parkings en surface pour garer les bus.

      J'aime

    • les parcelles n’appartiennent pas à la copropriété mais à
      la S.A.I.C. Le Chesnay Trianon
      et il faudrait l’ accord de l’ assemblée générale

      signé : un président qui n’accepte pas la gare routière

      J'aime

  2. cet emplacement fait prolongement à la très belle allée du roi ; il convient de protéger cet ilot de fraicheur et ces arbres. Compte tenu de l’évolution du climat, il convient de préserver ces arbres.
    Lorsque l’on abat un arbre : c’est de l’habitat en moins pour les oiseaux.
    L’europe a perdu 40 % de ses oiseaux. Se référer à un récent article paru dans les Nouvelles de Versailles sur l’utilité de la mésange prédateur des chenilles processionnaires. Abattre des arbres sains est une hérésie.

    De plus, l’installation d’une gare routière à cet endroit ne pourra que nuire à la perspective de l’allée qui se trouve en prolongement.
    nb / Réflexion d’une Versaillaise. Il y a sûrement moyen d’installer quelques bus sur une parcelle de parking, cela serait pus logique.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s