Bus : double victoire des Chesnaysiens contre leur maire

Justice a été rendue aux Chesnaysiens : le tribunal administratif de Versailles exige l’arrêt immédiat des travaux de la gare routière devant le centre commercial, donnant ainsi raison à l’Association des Habitants du Chesnay, qui avait déposé un référé suspensif.

Malheureusement, cela ne va pas faire repousser les nombreux arbres abattus par le maire, pour mettre la population devant le fait accompli. De plus, Monsieur Brillault va se pourvoir en cassation, à grands frais d’avocats payés par nos impôts, pour contester cette décision avec un acharnement suspect.

Il faut dire que cette gare routière absurde, qui crée déjà des bouchons devant l’entrée du centre, est sponsorisée par… la direction du centre commercial (enveloppe de 100 000€).
C’est donc une bataille entre la population chesnaysienne, qui défend l’intérêt général contre le duo Brillault-propriétaires du centre commercial, qui défendent des intérêts privés.

Côté tracé des bus sur le plateau, belle victoire du collectif citoyen contre le tracé du maire :
IdF Mobilités et VGP vont redessiner des tracés plus rationnels, en évitant le 1 bus/min dans une avenue, et un meilleur maillage.

Notre groupe Le Chesnay Avenir, qui avait lutté contre ces deux projets absurdes dès leur origine, félicite les deux collectifs citoyens pour leur juste mobilisation contre les dérives autoritaires de leur maire, aujourd’hui sévèrement sanctionnées.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s