Conseil municipal du 20 Novembre 2014

Procès Verbal du Conseil Municipal du 25 septembre

Nous n’approuvons pas le PV présenté car celui-ci a été modifié par le maire suite à l’erreur suivante commise en séance. Le nom de Madame Brunel (ancienne conseillère municipale d’opposition) a été cité par erreur en séance comme faisant partie des personnes ayant déposé un recours contre le permis de construire du Temple Mormon.
Le maire a modifié ce passage du PV,  un PV devant refléter fidèlement les propos tenus en séance, cela s’apparente à de la falsification.

Projet de regroupement des Quatre Intercommunalités

Dans le cadre de la création de la Métropole du Grand Paris, le préfet de Région propose une carte avec des Territoires élargis, pour plus de cohérence et d’efficacité. La nouvelle intercommunalité vise à faire fusionner les communautés d’agglomérations de Versailles Grand Parc, Saint-Quentin-en-Yvelines (CCASQY), du plateau de Saclay (CAPS), d’Europ Essonne Massy (CAEE), des communes de l’Ouest parisien, (CCOP), Coignières, Maurepas, Vélizy, Wissous, Verrières le Buisson

Nous donnons un avis favorable à ce projet de long terme auquel la majorité municipale s’oppose, comme les élus de communes franciliennes qui n’y voient qu’une perte de prérogatives locales.
Il présente l’avantage pour la ville de se tourner vers le pôle d’excellence en devenir qu’est le plateau de Saclay et permettra à notre intercommunalité forte de plus de 800 000 habitants de ne pas être étouffée sous le poids du Grand Paris. Néanmoins, on ne peut ignorer les inconvénients à court terme soulevés par de nombreux élus que sont les différents niveaux d’intégration et surtout d’endettement entre les actuelles communautés d’agglomération.

Budget modificatif

Le document n’a pu être étudié en Commission Finances car communiqué seulement en cours de séance. Les choix budgétaires n’ont alors pas pu être discutés sérieusement avec les Services municipaux pour émettre des avis.
Nous votons contre.

Contrat TErr’Innove avec GDF-Suez

Le contrat avec ce fournisseur d’énergie privé permet de douter de l’opportunité de lui confier une étude payante (15 000 €), aux objectifs flous sur la gestion énergétique de la ville. Si un audit énergétique serait opportun, il faudrait le confier à un organisme indépendant.
Nous votons Contre.

Création d’un Mur d’escalade au Gymnase Pellouard

Coû t: 100 000 euros ( !)

Ce projet n’a jamais été présenté, ni discuté en Commission Sports. Il n’est pas budgété, et il n’existe aucun club d’escalade au Chesnay. Le prix représente deux fois la baisse des subventions aux associations et la rénovation (urgente) des façades du gymnase a été reportée.
Nous votons Contre ce projet inopportun.

Parcelle cadastrée de la maison rue de Glatigny

Nous nous étonnons de cette révision du cadastre qui réduit sensiblement la surface de la parcelle alors que l’évaluation des domaines faite il y a plus d’un an n’a rien mentionnée et que rien ne figure sur les documents cadastraux.
Nous ajoutons que, lors de la vente du terrain EDF aux mormons, rien n’a été fait pour récupérer une parcelle de 5 m de large sur toute la longueur du terrain, qui revenait de droit à la commune du Chesnay d’après l’arrêté du permis de construire délivré à EDF en 1966 ..
Nous votons Contre cette révision.

Vente de véhicules de la Mairie à un ancien maire-adjoint

Nous relevons qu’une suspicion existe fatalement quand il s’agit de vendre des véhicules à un ancien maire-adjoint de l’équipe du maire. Il existe d’autres moyens pour faire ce genre d’opérations.
Nous sommes contre ce type de pratique, d’arrangement entre amis pour des biens publics.

Questions sur les décisions prises par le maire

Affaire du club de Judo :

Deux professeurs du Judo LC78 attaquent la Mairie en justice : Le maire refuse de commenter les tenants et les aboutissants de cette procédure.

Club hippique :

Le maire a décidé de faire auditer la gestion du Club par une société extérieure pour un prix de 8000€, afin de mieux le contrôler. Elle réalise des prestations payantes sur des installations et un terrain dont la ville est propriétaire.
Nous veillerons à ce que le rapport d’audit soit présenté en commission Sports, comme promis.

Municipales : Vous n’êtes pas obligés de voter Mormon !

Temple mormon

Elections municipales – Le collectif Avenir 46 qui s’est opposé à la construction du Temple National Mormon au Chesnay soutient la liste « LE CHESNAY AVENIR » menée par Patrick BONNEHON.

Les terrains EDF ont été rasés. Depuis, il semble que les promoteurs immobiliers attendent l’issue du scrutin municipal pour faire sortir de terre le TEMPLE NATIONAL MORMON.

Avenir 46, ce sont six jeunes Chesnaysiens attentifs à la chose publique qui ont souhaité révéler l’ampleur réelle du projet mormon consenti par le maire du Chesnay, Philippe BRILLAULT.
Avec de faibles moyens – des feuilles imprimées noir sur blanc et un site Internet gratuit – nous avons voulu porter à la connaissance des Chesnaysiens les tenants et les aboutissants d’un dossier sur lequel ils ont été abusés par le maire sortant.

Leur action citoyenne a été relayée par le dépôt de recours devant le Tribunal administratif contre ce projet de centre national mormon.

Aux élections municipales, la liste conduite par Patrick BONNEHON « Le Chesnay Avenir » est la seule à intégrer les préoccupations d’Avenir 46.

La liste « Le Chesnay Avenir » est la seule à intégrer dans son équipe des Chesnaysiens ayant engagé un recours contre le Temple national mormon.

La liste « Le Chesnay Avenir » est la seule à dénoncer les dérives municipales qui ont conduit à cette aberration : « jamais une telle chose ne serait arrivée, par exemple, si nous avions déjà été à l’époque dans Versailles Grand Parc », a rappelé Patrick BONNEHON, en réunion publique.

______________________________________________________________________________________________________________

Témoignage surprise à une réunion publique au Chesnay : un ancien Mormon dénonce la réalité de ce qui se passe à l’intérieur d’un Temple !

Les paroles qu’il a prononcées sont d’une résonance dont la teneur est au delà  de ce que l’on aurait pu imaginer. Il a décrit la dimension de la triste réalité, que l’on ne verra pas mais qui existera, dans la ville, à quelques pas des portes de nos habitations et de nos consciences.

« Je suis un ancien Mormon. En tant qu’ancien Mormon, je suis certainement le seul ici ce soir, à être entré dans un temple mormon. Aussi, je voudrais vous dire, que si les Chesnaysiens avaient connaissance de ne serait-ce que 10%, de ce qui se passe à l’intérieur d’un temple mormon, pour une annonce de ce type, la Grande scène  serait pleine à craquer ce soir là ! »

Ce témoignage est poignant. Il nous a aussi fait part de sa démarche citoyenne de prévention en nous indiquant qu’il avait informé, à deux reprises, par écrit, le maire du Chesnay. Mais point de réponse.

Ce témoignage est accablant, on ne peut être que consterné par ces informations qui mettent en lumière, l’entière connaissance, par les responsables de la ville, de ce contexte aventureux. Pourquoi, dès la prise de connaissance de ces informations, des enquêtes sérieuses, n’ont pas été diligentées, par les personnes en charge du dossier, auprès des services de l’État et des associations telles que l’ADFI qui ont une parfaite connaissance du fonctionnement de ces organisations spiritualo-financières, aux exigences intransigeantes ! D’autre part aucun projet alternatif n’a ne serait-ce qu’été ébauché.

C’est une démission du devoir de prévention et de protection de l’ordre publique.

Il a également rappelé que depuis longtemps, les Mormons cherchent un lieu de temple, dans l’ouest parisien.

« Lors de leurs tentatives d’implantation, à Saint Cloud, à Louveciennes puis à Villepreux, les municipalités et les associations locales s’y sont opposées ». Il a ajouté : « pour eux, c’est une vitrine formidable, d’être voisin du Château de Versailles, aux portes de Paris et à quelques kilomètre de Roissy »

En 2015, des groupes de jeunes recrues fraichement débarquées de Salt Lake City  vont arpenter nos rues, nos quartiers, notre Ville. Ils seront là pour réaliser leur quota de nouveaux contribuables, qui devront verser 10% de leurs revenus, et  de toutes autres ressources et héritages.

Devons-nous ouvrir les portes de nos consciences et trouver, par solidarité, des solutions de tranquillité publique, pour assurer une prévention et une protection des personnes forcées de croyance sous une douce contrainte ?

Pour assurer des actions de tranquillité publique sur ce sujet, faites nous part de vos idées.

Merci de votre participation !