Gestion du personnel : de mal en pis. Un nouvel exemple concret à la piscine

Piscine municipale du Chesnay

Monsieur le Maire du Chesnay a récemment été épinglé par la Chambre régionale des comptes pour sa mauvaise gestion du personnel communal. Les employés ne sont pas suffisamment polyvalents, et effectuent des heures supplémentaires de façon excessive, ce qui coûte cher à la ville.

La fermeture de la piscine aux associations pendant les vacances scolaires met en lumière ce problème. Elle reste ouverte au public aux horaires habituels, mais est fermée le soir, parce qu’il a été impossible de trouver un gardien disponible.

Pendant deux semaines, les membres de l’association de natation, et du club de plongée Sub Galatée se voient privés d’entrainement à cause d’un problème de personnel, qui aurait été facilement réglé dans une mairie convenablement gérée.

Nouveau problème à la piscine : Monsieur Brillault, nous vous avions prévenus !

Ce mardi 2 décembre, la turbine de la chaufferie de Parly 2 est tombée en panne vers 10 heures. Plusieurs heures ont été nécessaires pour effectuer les réparations de la panne, particulièrement malvenue, en ces premiers jours de froid de la saison.

Or, depuis l’an dernier, l’ensemble du complexe sportif Nouvelle France, dont fait partie la piscine, est raccordé à cette chaufferie.
La température dans les appartements de la copropriété a baissé de 2 degrés environ.

Rien de dramatique diront certains. Certes, mais pour le chauffage de l’eau de la piscine, cela devient nettement plus gênant.
D’ailleurs, d’une façon plus générale, des usagers réguliers rapportent que l’eau est de plus en plus froide en ce moment, dans les bassins comme dans les douches. Une piscine étant particulièrement énergivore, la chaufferie de Parly 2 serait-elle saturée ?

Pour mémoire, cet été, la piscine a dû être fermée pendant une semaine (alors qu’elle avait déjà été fermée un mois plus tôt pour la vidange) à cause de l’arrêt annuel de la chaufferie. Nous avions déjà prévenu le maire de ce problème avant le vote de ce raccordement, mais il ne nous a pas écouté, comme d’habitude.

A quand le prochain souci de chauffage?

Piscine municipale : ça patauge de plus en plus.

Piscine municipale du Chesnay

Le 24 janvier dernier, dans l’article Piscine, ca patauge pas mal!.., nous évoquions déjà ses différents problèmes : la toiture laisse passer la pluie,  la cuve fuit avec des infiltrations d’eau chlorée dans le parking depuis x années, le traitement de l’air défectueux aggrave le problème de toiture, les algues poussent dans les bassins, l’eau est d’une température inégale, et cet inventaire n’était pas exhaustif.

Six mois après, la situation ne s’est pas améliorée. Seule une campagne de communication incitant les usagers à se doucher avant de se baigner a été renforcée, afin de maintenir des analyses d’eau aceptables. Un haut parleur équipé d’un détecteur de passage des baigneurs a été installé dans le couloir d’accès aux bassins, répète à longueur de journée « veuillez vous doucher immédiatement ».
Lorsque l’on voit l’état des installations, cela ne les pousse pas à suivre scrupuleusement ces consignes. On comprend pourquoi la piscine a enregistré une baisse annuelle de 30 000 entrées entre 2009 et 2013, d’où des recettes plus faibles pour les finances de la ville. De plus, la tarification qui comprend une soixantaine de prix, augmentant tous de 2% à la rentrée, est illisible, et peu rentable.

Et la qualité du service continue de se détériorer. Comme nous l’évoquions le 23 janvier dans l’article Le réseau de chauffage de Parly 2 fait chauffer le chaud et le froid sur la ville, les raccordements du chauffage de la piscine, de l’Hôtel de Ville, et du gymnase Nouvelle France à cette chaufferie entraînent une fermeture de la piscine chaque été, soit au moment du pic de fréquentation, sinon ce serait un plongeon dans l’eau très froide.
En effet, toute la chaufferie de la copropriété est arrêtée chaque année, la première semaine d’août, pour maintenance.

Le site internet de la Mairie vient d’annoncer discrètement cette fermeture pour le début du mois d’août.
Elle est d’autant plus regrettable que l’établissement vient de fermer deux semaines pour la vidange semestrielle. Ne pouvait-on pas tout faire en même temps, afin de réduire sa durée? Les Chesnaysiens seront privés de piscine en plein été jusqu’au moins en 2025.

Merci au (x) responsable (s) de cette situation qui, pendant ce temps-là, continueront à profiter de leur (s) piscine (s) privée (s)