Question orale sur les services petite enfance et jeunesse

 

Alerté par des Chesnaysiens, notre groupe a demandé, lors du conseil municipal du 20 novembre de poser la question orale suivante :

« Pendant les vacances de Toussaint, juste à l’entrée du site de l’enfance, était mise en scène, sans équivoque possible une profanation de sépulture.
Cet acte de profanation est sévèrement puni par la loi. Nous demandons à connaître les raisons et les objectifs pédagogiques de ce choix sur ce site municipal, qui accueille des enfants. »

La question avait été envoyée dans les délais règlementaires, et acceptée.
Cependant, le maire a refusé de laisser la poser, affirmant qu’il était temps d’aller se coucher !

Publicités